Danser la break-dance : « On était comme une grande famille qui partageait la même passion »

Dans la breakdance, plusieurs pas se font debout, en hauteur, ou encore au sol.

Dans la breakdance, plusieurs pas se font debout, en hauteur, ou encore au sol.

Louisa, 15 ans, habitante de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), a pratiqué la break-dance pendant deux ans. Elle a bien voulu répondre à nos questions sur cette danse.

Pour quelles raisons as-tu pratiqué la break-dance ?

J’ai pratiqué la break-dance parce que je trouve que c’est une danse tonique.

Quel pas fait-on ? Les pas de danse ont-ils des noms particuliers ?

Il y a plusieurs pas qui se font debout, en hauteur, ou encore au sol, comme par exemple la coupelle.

Pendant combien de temps as-tu pratiqué cette danse ?

Je l’ai pratiquée pendant deux années, de la 6e jusqu’à la 4e.

Comment se passaient ces heures de danse ?

Elles étaient chouettes car on était vraiment soudés, on était comme une grande famille qui partageait la même passion. On s’amusait tout en apprenant, on ne voyait même pas les heures défiler.

Qu’est-ce qui te plaisait et te déplaisait dans la break-dance ?

L’ambiance et les chorégraphies en groupe comme la synchronisation, qui est le fait de danser tous en même temps, me plaisaient beaucoup. Par contre, répéter plusieurs fois une chorégraphie à cause d’une seule personne me déplaisait.

Avais-tu des spectacles régulièrement ?

Oui, on en avait souvent le week-end.

Y avait-il des moments où il y avait des passages solos ?

Oui, il y avait plusieurs moments où nous passions tout seul sur scène. Je me souviens d’un spectacle dans lequel j’ai dansé seule pendant 1 minute 20, à peu près.

Pourrais-tu nous dire quelques mots sur l’ambiance dans les coulisses avant d’entrer sur scène ?

L’ambiance dans les coulisses était très mouvementée. Le fait de danser devant un public nombreux stressait la plupart des danseurs.

Quels étaient tes horaires et les jours où tu pratiquais cette danse ?

Je dansais le mardi de 18h à 20h et le samedi nous avions souvent des spectacles ou des battles à aller regarder.

Arrivais-tu à gérer les études et la break-dance ?

Pas forcément car en rentrant de la danse, je n’avais pas assez d’énergie et de temps pour faire mes devoirs.

Pourquoi as-tu arrêté de pratiquer cette danse ?

J’ai arrêté de la pratiquer car j’ai une deuxième passion : le foot. J’ai intégré un club, donc je n’arrivais pas à gérer les deux en même temps.

Hatice Ergin (avec Louisa Taa)

Publicités

A propos Omar Le Chéri

Association de web-journalisme, qui organise des ateliers pédagogiques dans les écoles, centres sociaux, MJC de France et dans les pays méditerranéens.
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s